Protection vis-a-vis des risques lids a la premiere barriere

Les protections du reacteur sont dimensionnees vis-a-vis des deux premieres barrieres (gaine et circuit primaire). La tenue de la troisieme barriere (enceinte de confinement) fait appel aux systemes de sauvegarde comme l’aspersion de sQrete de l’enceinte (EAS). Nous presentons ici uniquement les protections vis-a-vis de la gaine. Les systemes de protection des REP 900 MWe, 1300 MWe et N4 sont ensuite globalement decrits au paragraphe 8.2.

8.1.2.1. Tranches REP 900 MWe

Les protections elaborees sont:

• ATte — temperature elevee pour le risque de crise d’ebullition,

• ATsp — surpuissance pour le risque de fusion de l’UO2.

Ces deux protections interviennent aussi dans la protection vis-a-vis du risque IPG.

La definition de ces protections repose sur les principes suivants :

• on se donne un seuil de puissance thermique maximale a ne pas depasser;

• l’image de la puissance thermique choisie est la difference de temperature AT entre l’entree et la sortie du creur;

• une consigne ATconsigne a ne pas depasser est elaboree. Celle-ci est fonction de devo­lution de certains parametres :

— ATT°nsigne = f (pression, temperature primaire, vitesse des pompes primaires, deformation du flux);

— ATcpnsigne = f (temperature primaire, vitesse des pompes primaires, deformation du flux);

• le ATconsigne variable est ensuite compare au AT reel.

En fait, la prise en compte de la temperature primaire et de la vitesse des pompes pour la protection ATSP ne correspond pas a une augmentation reelle du risque mais a une compensation du fait que la difference des temperatures d’entree et de sortie du creur n’est pas directement representative de la puissance thermique; entre les deux interviennent le debit volumique associe a la vitesse des pompes, la masse volumique et la chaleur specifique associees a la temperature moyenne.

Pour la protection ATte, la dependance a P, Tm et Qpp resulte directement de l’in — fluence de ces parametres physiques sur le risque de crise d’ebullition.

La dependance a la difference axiale de puissance (parametre AI = AOxPr) a pour objectif la prise en compte des formes axiales presentant des points chauds importants en partie basse (AI < 0) ou en partie haute (AI > 0) du creur. Les points de consigne de la protection sont donc abaisses au-dela d’une valeur de AI positive et en dega d’une valeur negative de AI.

Ces protections fonctionnent en logique 2/3 avec 3 niveaux d’intervention :

• alarme,

• reduction automatique de charge (consignes C3 et C4) : AT = ATconsigne -3 %,

• arret automatique reacteur: AT = ATconsigne.

Les seuils sont generiques mais des reglages sont appliques au cas par cas sur chaque boucle en fonction des caracteristiques specifiques de la tranche pour se ramener au ATboucle de reference aux conditions nominales.

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *