Depouillement de la carte de flux

Le depouillement des cartes de flux se fait a l’aide de codes de calculs specifiques.

Un premier code effectue le decodage et la mise en forme des donnees experimentales acquises sur le site (courants, temperatures, positions des groupes). Il permet:

• une premiere analyse de la presence et de la validite des acquisitions effectuees,

• la correction automatique des valeurs aberrantes.

Les donnees depouillees sont visualisees sous la forme de traces de flux axiales sur les differents assemblages scrutes lors du passage des capteurs (figure 7.3).

Un second code de calcul permet ensuite d’effectuer (figures 7.4, 7.5 et 7.6) :

• l’extension radiale et axiale a l’ensemble du creur des mesures effectuees sur les assemblages instrumentes; cette extension se fait par exploitation des symetries du creur et par extension « par voisinage » de la distribution radiale de puissance, et pour l’aspect axial, par affectation des traces axiales experimentales aux traces non mesurees en fonction de la nature des assemblages instrumentes et non instrumen — tes ;

• le calcul des grandeurs neutroniques d’interet pour le fonctionnement et la sQrete de la tranche : facteurs de points chaud, desequilibre azimutal de puissance, … ainsi que les grandeurs thermohydrauliques : temperatures sortie creur, facteurs d’eleva — tion d’enthalpie;

• la verification des criteres de conception et de sQrete.

Le calibrage des charnes externes se fait a l’aide de codes de calcul specifiques par palier.

Le code utilise pour le palier 900 MWe est destine au calcul des coefficients a, KH, KB de chaque CNP a partir des donnees experimentales fournies par le site. Les coefficients a, KH et KB ne sont pas calcules directement a partir des courants issus des CNP. Des parametres intermediates, K, A et B, sont utilises.

On fait l’hypothese qu’il existe une relation lineaire entre la puissance et la somme des courants issues des sections hautes et basses des chambres longues. On peut ainsi ecrire :

K * P = Ih + Ib

La seconde hypothese suppose egalement une relation lineaire entre I’Axial-Offset ex- terne (AOext) mesure par les chaTnes RPN et l’Axial-Offset interne (AOint) issu des mesures des sondes RIC. Elle permet d’ecrire :

AOext = A + B * AOint

En utilisant la definition de l’Axial-Offset, les coefficients de calibrage peuvent s’expri- mer selon :

Подпись: KH =1

K(1 + A/100)

Подпись: KB =1

K(1 — A/100)

Подпись: a =

image88

1 — (A/100)2
В

La valeur de K, typiquement autour de 10, est obtenue en effectuant, en parallele, une mesure de la puissance thermique du creur par BIL100 ou le BIL KIT (mesure interne) et un releve des courants issus des chambres de puissance (mesures externes). En cours de cam — pagne, cette valeur evolue en fonction de l’irradiation et de la distribution de puissance dans le creur.

image89

Figure 7.4. Traitement des cartes de flux — Signaux des chambres a fission mobiles.

Les valeurs de A, typiquement de 3 a 8, et de B, typiquement de 0,3 a 0,4, sont obte — nues en mesurant, en parallele, I’Axial-Offset du creur par carte de flux (mesure interne) et les courants issus des CNP (mesures externes).

Lors d’une oscillation xenon, on releve environ une dizaine de cartes de flux reparties sur une plage d’Axial-Offset de l’ordre de 10 %.

Les points de mesure sont reportes sur la figure 7.7.

Sur les paliers 1300 MWe et N4, le code de calcul utilise effectue le calcul des para — metres a implanter dans le SPIN suite au depouillement des essais de type EP-RPN 11 et EP-RPN 12. En particulier, il effectue la mise a jour de la matrice [S] et eventuellement la matrice [T] et la mise a jour des Fxy(z) avec les penalites associees pour couvrir le fonctionnement a venir entre la realisation de deux essais.

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *